Accueillir chez vous un furet implique une responsabilité de votre part pour vous assurer de son bien être et de sa bonne santé. Vous devez avoir conscience du temps et du coût à lui consacrer. 

Le but de ce document est de vous fournir un maximum d’informations afin que vous puissiez partager de belles années de complicité avec votre compagnon. Il ne remplace toutefois pas l’examen et les conseils d’un vétérinaire.

Le furet est un petit mammifère qui appartient à l’ordre des carnivores et à la famille des mustélidés tout comme le putois, la belette, le vison, l’hermine ou la martre. 

Le furet moderne tel qu’on le connais aujourd’hui tire ses origines du putois européen qui a été domestiqué il a plus de 2000 ans. Historiquement, les furets étaient utilisés pour chasser les lapins et les rongeurs. Leur corps effilé et leur nature curieuse rendent les furets très habiles pour investiguer les trous afin de chasser les rongeurs et les lapins hors des terriers.  De 1860 au début de la Seconde Guerre mondiale, les furets étaient largement utilisés dans l’Ouest américain pour protéger les greniers des rongeurs. Ils ont gagné en popularité en tant qu’animaux de compagnie dans les années 80 et 90.

Le nom «furet» est dérivé du mot latin furittus qui signifie «petit voleur». Ce nom fait probablement référence à l’habitude commune des furets de voler de petits objets. 

Poursuivez votre lecture et apprenez-en plus sur les furets

Faits intéressants
PoidsFemelle: 400 g à 1 kg     
Mâle: 850 g à 2 kg
Le poids du furet peut augmenter considérablement durant l’hiver de façon physiologique.
Longévité5 à 8 ans
On peut le considérer comme sénior à partir de l’âge de 4-5 ans.
Fréquence cardiaque200 à 400 bpm
Fréquence respiratoire33 à 36 rpm
Température corporelle 37.8 °C à 40 °C (moyenne 38.8 °C)
ReproductionMaturité sexuelle: 4 à 12 mois                                    
Durée de la vie reproductive: 2 à 5 ans
Gestation 42 +/- 2 jrs
Grosseur de la portée: 1 à 8 (moyenne 8)
Poids à la naissance: 6 à 12g
Yeux ouvrent à 34 jours, audition débute à 32 jours
Sevrage: 6 à 8 semaines

Nutrition

Carnivore strict
Transit alimentaire: 3 à 4 h
Une bonne moulée contient 30 % à 40 % de protéines, 18 % à 22 % de matières grasses et pas plus de 2 % à 3 % de fibres.
Ne pas nourrir avec du poisson.
Éviter les diètes avec trop d’hydrate de carbone
Consommation d’eau
75 à 100 mL / 24 heures
Formule dentaire
2 (I 3/3, C 1/1, P 4/3, M 1/2) total 45                    
Dents décidues poussent vers l’âge de 15 jours et les dents permanentes vers l’âge de 45 jours.
*Les dents décidues peuvent rester jusqu’à l’âge adulte
  • Le furet peut arborer différentes couleurs. On utilise classiquement trois critères pour la caractériser: la couleur des poils, sa répartition dans le pelage et la présence éventuelle de marques blanches.

  • Les principales couleurs rencontrées sont les furets albinos (variété la plus ancienne) et les furets putoisés (issus de croisements plus tardifs avec le putois, qui lui est pigmenté et dont dérivent tous les autres races, y compris le furet blanc DEW aux yeux noirs, bruns ou bleus) répartis notamment en furets champagne (marron clair et sous-poil crème ou blanc), zibeline (brun foncé et sous-poil blanc), noir, chocolat et blanc aux yeux foncés.

  • Il y a un risque très élevé de surdité chez les furets arborant un marquage blanc au niveau de la tête (panda, blaze, badger, arlequin à flamme…)

  • L’odeur caractéristique des furets vient du sébum produit par les glandes sébacées de la peau qui sont sous dépendance hormonale et des urines. La stérilisation diminue grandement l’odeur du furet. L’ablation des glandes anales qui est pratique courante chez les furets domestiques ne permet pas d’éliminer complètement l’odeur caractéristique, elle permet seulement d’éviter qu’ils ne les vident à l’occasion d’une peur ou d’une douleur.

  • La cohabitation du furet avec des enfants est possible, mais doit toujours se faire sous supervision surtout si les enfants sont très jeunes.

  • La cohabitation entre un furet et un chien ou un chat est possible, mais avec beaucoup de prudence, de patience et idéalement en les mettant en contact dès le plus jeune âge. Elle est toutefois impossible avec des animaux qui sont perçues par le furet comme des proies naturelles, telles que les rongeurs, les lapins, les oiseaux et les reptiles (également un risque de transmission de germes, notamment de salmonelle via les reptiles).

  • Tous les bébés furets naissent blancs et acquièrent leur couleur définitive vers 3 semaines d’âge.

  • Les furets sont plus actif à l’aube et au crépuscule.

  • Les furets passent la majorité de leur temps à dormir (près de 18 heures par jour). Ils sont un sommeil très profond et parfois, ils peuvent mettre plusieurs minutes à se réveiller.
Milieu de garde

Afin de garantir le bien-être physique et physiologique de votre furet certains éléments de son environnement doivent être pris en compte.

Puisque le furet est un petit animal curieux et fouineur, mais souvent maladroit il est impératif de le garder en cage ou en enclos sécurisé lors de votre absence et de le sortir dans un environnement dit «ferret proof». Ceci étant dit, voici quelques recommandations:

  • La cage doit être située dans une pièce fraîche. La température idéale se trouve entre 15°C et 21°C. Les température chaudes (plus de 27°C – 30°C) sont à éviter car les furets sont sujets aux coups de chaleur (ils ne possèdent pas de glandes sudoripares). Côté humidité, l’idéal est d’environ 50-60%.

  • Puisque votre furet passera la majorité de sa journée en cage, elle doit être de dimensions suffisante pour contenir tout le nécessaire (bols, litière…) en plus de lui laisser amplement d’espace pour jouer et s’exercer.

  • Puisque l’habitat des ancêtres du furet était formé d’un réseau de terriers, il est important de recréer cet environnement (ajouter des hamacs, couvertures, tunnels et autres cachettes) lors de l’aménagement de sa cage.

  • Assurez-vous que les bols d’eau et de nourriture sont assez lourds et solides afin que votre furet ne les retournes ou ne les détruisent pas.

  • Puisque les furets aiment se reculer dans un coin pour faire leurs besoins, offrez-lui un bac d’angle (en triangle) situé dans le bas de sa cage.  Le substrat de litière idéal est le papier recyclé compressé, car ces petits cylindres sont non toxiques si ingérés, digestibles, contrôlent bien les odeurs et se compostent.

  • Votre furet a besoin de plusieurs heures (3 à 4) d’exercice par jour et ce, hors cage. Cette liberté doit être accordée dans un environnement sécuritaire pour l’animal. Pensez à placer dans la pièce d’autres bacs à litière pour limiter la malpropreté.

  • Penser à enrichir son environnement au maximum (jouets, tunnels, boites où se cacher…) et assurez-vous de jouer avec lui quotidiennement, car c’est un animal grégaire qui recherche les contacts avec ses congénères, les autres carnivores de la maison ou l’humain.

  • Il est important de respecter le cycle jour / nuit naturel, appelé photopériode, car son allongement par un éclairage artificiel notamment le soir en hiver est un facteur favorisant l’apparition de maladies hormonales.
Nutrition

La nourriture, contrairement aux médicaments, ne peut pas guérir une maladie. Pourtant, une mauvaise alimentation peut prédisposer votre furet à une santé fragile pouvant entraîner des maladies et des problèmes de santé.

La qualité ça compte!

Ce n’est pas toutes les nourriture pour furets qui sont fabriqués égales. Comparer les différentes nourritures sur le marché peut être difficile pour la plupart des propriétaires de furets. C’est là où nous intervenons! Nos connaissances en nutrition nous permettent de vous conseiller adéquatement afin que vous puissiez  offrir à votre animal la meilleure nourriture pour ses besoins.

Le furet, un carnivore très strict

Le furet domestique est un carnivore strict, également appelé carnivore obligatoire. Contrairement aux chats et chiens qui sont eux aussi des carnivores (mais moins stricts), les furets tolèrent très mal un trop haut taux de fibres dans leurs diète.

Les diètes pour chiens et la majorité des diètes pour chats ne sont pas adéquates pour votre furet.

En tant que propriétaire averti vous aurez à faire un choix entre une alimentation à base de proie ou de croquettes pour votre furet. 

Alimentation à base de proies tuées

Si vous choisissez l’alimentation à base de proie puisqu’elle ressemble plus à l’alimentation ancestrale du furet sachez qu’il y a certaines règles à respecter:

  • La distribution de proies entières (poussins, cailles, souris, …) est possible et équilibrée, mais les proies ont l’inconvénient de s’altérer rapidement si le furet ne les consomme pas immédiatement ce qui l’expose à des gastro-entérites en cas d’ingestion ultérieure. Pour des raisons d’hygiène, nous vous recommandons de ne pas laisser les proies à disposition plus de deux heures dans la cage.

  • La viande crue ou cuite seule ne peut pas composer une base alimentaire, car elle apporte essentiellement des protéines et reste pauvre en matière grasse et en minéraux. La viande crue ou cuite ne doit être distribuée que ponctuellement.

  • L’utilisation de proies entières ou partielles, ou encore de viande crue comporte certains risques pour la santé de votre furet, des autres animaux de la maison ou des humains. Plusieurs bactéries peuvent contaminer ces aliments. Elles peuvent occasionner des troubles gastro-intestinaux chez votre furet et certaines d’entre-elles sont transmissibles aux humains (zoonose). Avant de choisir cette avenue il serait sage d’en discuter avec votre vétérinaire afin de déterminer si ce type d’alimentation est adéquate dans votre contexte familiar.

Alimentation à base de croquettes pour furets

Les croquettes ont l’avantage de pouvoir être distribuées en libre service car elles sont exemptes de bactéries pathogènes grâce à la cuisson, elles doivent être conservées au sec dans leur emballage bien fermé. Si vous choisissez l’alimentation à base de croquettes sachez qu’il y a encore certaines règles à respecter: 

Un aliment conçu pour les furets à tous les stades de leur vie devrait contenir au minimum 36% de protéines, 22% de matières grasses et au maximum 2% de fibres

eating brown ferret in front of white background

  • Un aliment conçu pour les furets à tous les stades de leur vie devrait contenir au minimum 36% de protéines, 22% de matières grasses et au maximum 2% de fibres.

  • Puisque les furets sont généralement actifs presque toute leur vie, même les furets plus âgés réussissent bien à ce niveau de protéines et graisse. S’ils commencent à prendre du poids, réduisez simplement leur consommation de nourriture (cela inclut les collations et les gâteries) et assurez-vous qu’ils maintiennent leur niveau d’activité.

  • Les furets ne doivent pas recevoir une alimentation rationnée (sauf si recommandé par votre vétérinaire). Puisque leur transit intestinal est très rapide, les furets doivent avoir accès à de la nourriture à volonté sinon ils risque de souffrir d’une baisse du niveau de sucre sanguin (hypoglycémie).

  • Offrez une quantité de nourriture que votre furet consommera en 12 heures et remplacez la nourriture à cette fréquence.

  • Privilégiez les bols en acier inoxydable, en verre ou céramique, car ces matériaux sont hypoallergéniques et ne retiennent pas les bactéries. Nous vous recommandons de nettoyer régulièrement les bols d’eau et de nourriture.

  • Votre furet doit avoir accès en tout temps à de l’eau fraîche.
Vaccination

Pour consulter l’article complet c’est par [ici]!

retour