L’adoption d’un nouveau chaton nécessite de planifier et d’anticiper le style de vie que votre chat mènera plus tard.

Avant d’aller chez le vétérinaire . . .  Choisissez le bon transporteur

Gardez-le confortable en choisissant un transporteur qui sert également de coin repos, ou trouvez-en un avec un « couvercle » pour soulager le stress d’entrer et de sortir pendant l’examen. Laissez votre chaton explorer la cage de transport bien avant le rendez-vous et récompensez-le avec des friandises pour avoir passé du temps à l’intérieur.

Visitez le vétérinaire dans la première semaine

Le vétérinaire peut s’assurer que votre chaton est en bonne santé et exempt de parasites comme les puces et les parasites intestinaux qui peuvent être transmis aux humains. La détection des infections virales telles que la leucémie féline et le virus de l’immunodéficience féline est utile pour planifier la façon dont il interagira avec les autres chats de votre maison. Au cours de l’examen physique, le vétérinaire recherchera des problèmes congénitaux tels qu’un souffle cardiaque, une hernie ou une fente palatine, et donnera à votre chaton une série complète de vaccins et de rappels, qui devront être renouvelés par la suite (chaque 1 à 3 ans selon les vaccins).

Planifier la première année de soins

Les chats ont tendance à cacher la douleur, mais ils ne sont pas aussi coriaces qu’il y paraît ! Tout changement d’attitude, de niveau d’activité et de comportement est essentiel à noter ainsi que la tendance au fil du temps. Prenez rendez-vous pour castrer ou stériliser votre chaton à partir de l’âge de 6 mois et si vous voulez vraiment planifier à l’avance, planifiez de futures visites pour les revaccinations et les examens annuels pour l’année à venir.

Décidez si (et comment) votre chat ira dehors

Des études montrent que les chats d’intérieur seulement ont moins de risques d’infections, de parasites et de blessures que les chats autorisés à l’extérieur, mais rester à l’intérieur présente également des risques, notamment l’obésité, la maladie et des problèmes de comportement.

Un accès extérieur partiel peut permettre un meilleur bien-être mental et physique et limiter les risques associés à la liberté totale. Des promenades en laisse ou des enclos à l’épreuve des chats sont à considérer.

Si vous prévoyez que votre chat se promènera librement à l’extérieur, il vous faudra prévoir certains vaccins, traitements de prévention et un bon moyen d’identification. Soyez prêt à répondre aux questions de votre équipe vétérinaire sur les autres animaux de compagnie dans le ménage, les animaux de compagnie en visite ou les voyages à l’extérieur de la maison chez un toiletteur ou une pension.

Une micropuce pour éviter les chagrins d’amour

Lors de la première visite ou peu de temps après, il est important que votre chaton se fasse implanter une puce électronique permanente au cas où il s’échapperait et serait emmené dans un refuge. Les puces électroniques se sont avérées sans danger pour les chats et ne sont pas douloureuses à implanter. Ils n’ont pas de capacités GPS – ils ne peuvent pas suivre votre chat – mais s’il est trouvé et emmené dans un refuge, il peut être scanné et vos informations de contact apparaîtront.

Pour pouvoir suivre votre chat, investissez dans un collier de suivi ou un porte-clés qui se localise à quelques mètres de son emplacement. Il est important d’avoir un collier de la taille d’un chat car les colliers de suivi pour chiens sont trop lourds et pas assez précis pour les chats.

Brossez les dents de votre chat

La plupart des chats (80 %) développeront une maladie dentaire avant l’âge de 3 ans. Si elle n’est pas traitée, celle-ci peut sérieusement affecter votre chat et même entraîner une mort prématurée à cause d’une inflammation extrême, d’une maladie rénale ou d’une maladie cardiaque.

Idéalement, les dents d’un chat devraient être brossées tous les jours, mais plusieurs fois par semaine est plus réaliste. La plupart des chats doivent s’habituer à se faire brosser les dents. Commencez par mettre des friandises en gel aromatisées sur la brosse à dents pour que le chaton la lèche et travaillez progressivement jusqu’à toucher les dents avec la brosse au fil du temps.

Sécurisez votre maison

Avant l’arrivée de votre chaton, éliminez les plantes toxiques qu’il pourrait vouloir mâcher. Le plus grand coupable est le lys. Si un chaton lèche même l’eau dans laquelle se trouvait un lys, cela peut provoquer une insuffisance rénale. (Trouvez une liste complète des plantes toxiques pour les animaux de compagnie sur notre site web.)

Il est également important de garder les médicaments derrière une porte fermée et de rechercher les pilules perdues, en particulier le Tylenol, les antidépresseurs et les pilules anticonceptionnelles, qui sont des causes courantes d’empoisonnement chez les chats.

Recherchez d’autres situations de préoccupations potentielles dans la maison, y compris les écouteurs, les lacets, fils et cordons. Utilisez des moustiquaires bien ajustées dans les fenêtres au-dessus du rez-de-chaussée pour empêcher un chaton curieux et grimpant de tomber, et enroulez les cordons des rideaux ou des stores pour qu’un chaton ne puisse pas s’emmêler.

Fournir plusieurs surfaces de grattage

Installez des griffoirs ou des surfaces à proximité des aires de repos et des endroits très passants. Une étude a révélé que les chatons et les jeunes chats préféraient la corde à d’autres substances telles que le tapis ou le carton, mais chaque chat est unique. Les chats utilisent plus souvent le griffoir lorsque le poteau est de type vertical simple ou un arbre à chat avec deux niveaux ou plus d’au moins 3 pieds de haut. Des poteaux plus étroits avec une largeur de base inférieure ou égale à 3 pieds ont été utilisés plus souvent que des poteaux plus larges avec des bases plus larges ou égales à 5 pieds.

Apprenez à connaître les griffes de votre chat

La griffe du chat est unique sur le plan anatomique – les griffes des membres antérieurs sont rétractables, permettant au chat d’exposer ou de rétracter ses griffes au besoin. Un chat expose ses griffes pour plusieurs raisons : Lors de la chasse, pour saisir une proie ; en se battant, pour se défendre ; et en grattant des objets inanimés pour y laisser son odeur (phéromones) et le marquage visuel.

Gratter des objets inanimés :

  • Aiguise la griffe en délogeant le vieil ongle
  • Marque les surfaces avec des phéromones, afin de communiquer la présence du chat
  • Montre des marqueurs visuels du territoire du chat

Fini le temps où les chatons sont automatiquement dégriffés lorsqu’ils sont castrés ou stérilisés. Commencez à jouer avec les pattes de votre chaton et appuyez sur les coussinets des orteils pour révéler la griffe. Utilisez un coupe-griffe spécifique pour chat pour couper le bout pointu, en évitant tout ce qui a l’air rose, qui est un vaisseau sanguin.

Créez le bon environnement pour le bac à litière

En règle générale, un bac à litière par chat, plus un bac supplémentaire ailleurs. Les bacs à litière doivent mesurer au moins une fois et demie la longueur du chat, du nez au bout de la queue, ce qui signifie que la plupart des bacs fabriqués ne sont pas assez grands. Vous pouvez utiliser des conteneurs de stockage à la place, mais assurez-vous que les bords ne sont pas trop hauts pour que le chaton puisse entrer et sortir.

Placez des bacs à litière à différents endroits de la maison et rendez-les facilement accessibles. Des études montrent que l’exposition à différents types de litière en bas âge pourrait élargir l’acceptation plus tard.

Nettoyez quotidiennement les bacs à litière et nettoyez-les régulièrement à l’eau chaude, en évitant les savons forts. Remplacez les boîtes si nécessaire. Vous pouvez aussi faire des folies et obtenir un bac à litière automatisé !

Nourrissez votre chaton logiquement

La prévention de l’obésité commence dès le plus jeûne âge. La recherche montre que ne pas réduire les quantités de nourriture offertes après la la stérilisation contribue à la prise de poids, le rendez-vous de stérilisation est donc le moment idéal pour commencer un plan de nutrition avec votre vétérinaire.

Les chats préfèrent manger seuls dans un endroit calme où ils ne seront pas effrayés. Les chatons peuvent être sevrés avec des aliments pour chatons commercialement équilibrés à partir de 3 à 5 semaines, et faites attention aux quantités.

  • Les chatons en croissance à l’âge de 10 semaines nécessitent environ 200 kilocalories par kilogramme de poids corporel par jour.
  • À 10 mois, ils ne nécessitent que 80 kilocalories par kilogramme par jour.

Adoptez les comportements alimentaires naturels de votre chat en cachant de petites quantités de nourriture dans la maison ou en utilisant des casse-têtes alimentaires, qui sont également un excellent moyen d’enrichir son environnement.

Comprendre le comportement du chaton

Une manipulation surprenante ou brutale peut développer des peurs qui durent toute une vie, les chatons doivent donc être manipulés avec douceur, tout en s’acclimatant progressivement et positivement à tous les stimuli. Utilisez de la nourriture ou des récompenses alléchantes et permettez-lui de s’approcher et de s’engager selon ses propres conditions.

Les chatons ont une forte envie de jouer et apprennent le comportement prédateur en observant, en frappant, en poursuivant, en bondissant et en attrapant. Ils veulent jouer avec d’autres chatons jusqu’à l’âge de 12 semaines environ, puis ils voudront jouer davantage avec des objets. N’utilisez pas vos mains ou vos pieds comme jouets pendant le jeu ! Les chats penseront que c’est permis, ce qui entraînera des morsures et des égratignures.

N’attendez pas pour régler les problèmes de comportement

Les problèmes de comportement sont parmi les principales raisons pour lesquelles les chats sont abandonnés dans les refuges. Lorsque vous remarquez des choses comme uriner ou déféquer à l’extérieur de la litière ou une agression avec d’autres chats, c’est le moment de voir le vétérinaire. Vous ne devriez pas permettre aux chats de « se battre ». La meilleure chose à faire est de séparer les chats ou autres animaux autant que possible et de demander conseil avant que cela ne dégénère. Il existe des données scientifiques pour soutenir l’utilisation de phéromones pour aider à garder les chats calmes et heureux.

Appelez le vétérinaire quand. . .

Si votre chat ne mange pas (surtout si c’est encore un chaton) ou s’il se comporte soudainement différemment, il est temps d’appeler le vétérinaire.

Les jeunes chatons peuvent attraper des « rhumes » qui leur congestionnent le nez et diminuent leur appétit, car ils ne peuvent pas sentir leur nourriture. Vous pouvez faire des soins infirmiers à la maison, comme humidifier l’air et utiliser de la nourriture humide, mais la plupart des chatons nécessitent une visite chez le vétérinaire.

Sur une autre note, si vous avez un chat mâle, sachez que les jeunes chats mâles peuvent avoir de la difficulté à uriner car leur urètre est bloqué par des cristaux et du mucus, mais ils ont rarement du mal avec les excréments. Les jeunes chats mâles constipés sont des licornes ! Si votre chat fait des efforts, fait les cent pas et hurle près de la litière au milieu de la nuit, emmenez le immédiatement chez le vétérinaire, car cela peut rapidement devenir une urgence vitale.

Visitez notre site web pour plus de conseils pour développer un lien fort, significatif et durable avec votre chat.

retour