La giardiose chez le chien

Crédit vidéo: CAPC. Courtoisie de Dr. Chris Adolph, Southpark Veterinary Hospital

Qu’est-ce que la Giardiose ?

La giardiose est une infection intestinale chez les humains et les animaux, causée par un parasite protozoaire microscopique Giardia duodenalis. Elle est fréquente, contagieuse et touche principalement les jeunes animaux qui vivent en groupe (élevage, chenil, refuge)

« La Giardia n’est pas un « vers », une bactérie ou un virus. »

Le parasite est présent dans le monde entier et est une cause fréquente de « diarrhée du voyageur » chez les humains. Les amateurs de plein air qui consomment par inadvertance de l’eau contaminée peuvent développer une « fièvre du castor », qui est un autre nom pour la giardiose chez l’homme.

L’organisme Giardia a deux formes. Une forme alimentaire fragile, connue sous le nom de trophozoïte, existe dans l’intestin des animaux infectés, tandis qu’une forme kystique résistante est excrétée dans les fèces et peut survivre plusieurs mois dans l’environnement, en particulier dans l’eau et les environnements humides.

>1/3

des chiots de moins de 6 mois sont porteurs du parasites. Cela peut aller jusqu’à 100% en collectivité.

1/6

des chiens adultes sont touchés par la giardiose.

Comment les chiens contractent-ils la giardiose ?

Un chien est infecté par Giardia lorsqu’il avale le stade kyste du parasite. Chez les chiens sensibles, une fois que le kyste passe dans les intestins du chien, il subit une transformation en trophozoïte, ou forme d’alimentation, et se fixe à la paroi intestinale pour se nourrir. Si un nombre suffisant est présent, des signes cliniques d’endommagement de la paroi intestinale se développeront. Les trophozoïtes se reproduisent en se divisant et certains se transforment en forme kystique. Finalement, le chien passe des kystes infectieux dans ses selles. Le délai entre l’ingestion des kystes et le passage dans les selles est de 5 à 12 jours chez le chien et de 5 à 16 jours chez le chat.

 » La giardiose peut être transmise en mangeant ou en renifler les kystes du sol contaminé, ou en buvant de l’eau contaminée.  »

Ces kystes sont immédiatement capables d’infecter un autre animal. La giardiose peut être transmise en mangeant ou en reniflant les kystes d’un sol contaminé, ou en buvant de l’eau contaminée. Lorsque des kystes de Giardia sont trouvés dans les selles d’un chien adulte en bonne santé sans diarrhée, ils sont généralement considérés comme une constatation transitoire et insignifiante. Cependant, chez les chiots et les chiens adultes affaiblis, ils peuvent provoquer une diarrhée aqueuse grave qui peut être mortelle si elle n’est pas traitée. La probabilité de développer une maladie augmente lorsqu’un grand nombre de kystes sont présents dans l’environnement à cause d’une contamination fécale. La giardiose est un phénomène courant dans les environnements densément peuplés, tels que les chenils, les animaleries ou les refuges pour animaux.

Comment Giardia affecte-t-elle mon chien?

De nombreux chiens infectés par Giardia ne démontrent aucun symptôme. La giardiose, la maladie causée par l’infection à Giardia, entraîne généralement une diarrhée nauséabonde souvent de teinte verdâtre, parfois avec du sang. Les chiens ont tendance à avoir un eccès de mucus dans les selles. Avoir la giardiose pendant une longue période peut entraîner une perte de poids; un mauvais état général; et même la mort.


« La maladie n’est généralement pas mortelle sauf si le système immunitaire du chien est immature ou immunodéprimés. »

Les jeunes animaux semblent être les plus sensibles à la maladie (surtout du sevrage à l’âge de 2 ans). Par conséquent, les jeunes animaux présentent des symptômes et ils excrètent des kystes dans l’environnement qui peuvent alors contaminer les autres animaux (et l’homme).

Les adultes, moins sensibles, sont des porteurs sains : ils ne présentent pas de symptômes mais jouent un rôle important dans la pérennité du parasite.

Les signes cliniques de la giardiose sont la conséquence d’un syndrome de malassimilation au niveau digestif avec :

  • un appétit normal ou augmenté mais un amaigrissement progressif de l’animal,
  • une absence d’hyperthermie et un état général conservé,
  • une diarrhée chronique, persistante ou intermittente, souvent verdâtre avec du mucus, parfois teinté de sang, associée à un retard de croissance,
  • une gêne à la palpation de l’abdomen.

L’évolution est le plus souvent chronique sur plusieurs semaines à plusieurs mois. Le pronostic reste favorable.

Il existe aussi une forme aiguë, plus rare, pour laquelle le chien présente une diarrhée profuse et aqueuse associée à une diminution de l’état général.

Comment diagnostique-t-on la giardiose ?

 »Si votre vétérinaire soupçonne une giardiose, un échantillon de selles peut être analysé pour la présence d’antigènes spécifiques de Giardia. »

Un test de flottation fécale de routine peut ne pas détecter ces minuscules kystes, qui sont excrétés de manière incohérente dans les selles, et qui nécessitent souvent une solution spéciale de flottation de sulfate de zinc pour la détection. Parfois, les parasites peuvent être vus sur un frottis direct des selles. Si votre vétérinaire suspecte une giardiose, un échantillon de selles peut être analysé pour la présence d’antigènes spécifiques de Giardia (protéines cellulaires). Certains tests Giardia sont disponibles pour une utilisation en clinique tandis que d’autres tests nécessitent d’être soumis à un laboratoire de référence. De nombreux cas sont présumés diagnostiqués sur la base d’antécédents médicaux et de signes cliniques évocateurs de giardiose.

Comment traite-t-on la giardiose ?

Les médicaments les plus couramment utilisés pour tuer Giardia sont le fenbendazole et le métronidazole. Ces médicaments sont normalement administrés pendant trois à dix jours pour traiter la giardiose. Les deux médicaments peuvent être administrés en association si nécessaire. Cette combinaison est généralement administrée aux chiens souffrant de diarrhée réfractaire (diarrhée qui n’a pas répondu au traitement). Un traitement de soutien avec d’autres médicaments peut être nécessaire comme traitement supplémentaire en cas de déshydratation ou de diarrhée sévère. Une alimentation pauvre en résidus et hautement digestible peut aider à réduire les selles molles pendant le traitement. Certains chiens peuvent nécessiter des tests de suivi et des traitements en fonction de leur état et de la gravité de l’infection. Tous les animaux infectés doivent être retestés deux à quatre semaines après la fin du traitement. Votre vétérinaire vous aidera à déterminer le traitement qui convient le mieux à votre animal.

Étant donné que les kystes de Giardia sont infectieux immédiatement lorsqu’ils sont rejetés dans l’environnement, les excréments doivent être retirés rapidement et éliminés. Les animaux infectés doivent être lavés régulièrement pour éliminer les kystes du pelage.

Quel est le pronostic de la giardiose ?

Le pronostic est bon dans la plupart des cas. Les animaux affaiblis ou gériatriques et ceux dont le système immunitaire est incompétent courent un risque accru de complications, y compris la mort. Tous les animaux diagnostiqués avec Giardia doivent être retestés deux à quatre semaines après la fin du traitement.

Mon chien peut-il transmettre une infection à Giardia à moi ou à ma famille ?

Giardia peut provoquer des diarrhées chez les humains et peut potentiellement être transmise des chiens aux humains. Dans le passé, on supposait que les chats et les chiens, ainsi que la faune, étaient une source importante d’infection pour les humains. Le génotype A peut infecter les humains, les chiens et les chats, tandis que B peut infecter à la fois les humains et les chiens.

« … les approvisionnements en eau municipale contaminés sont responsables de nombreuses épidémies. »

Cependant, la transmission interhumaine est également importante et les approvisionnements en eau municipale contaminés sont responsables de nombreuses épidémies.

Si votre chien est diagnostiqué avec la giardiase, la désinfection de l’environnement et une bonne hygiène personnelle sont importantes pour éviter la propagation accidentelle aux humains. En particulier, les personnes atteintes d’immunodéficience, comme le SIDA ou le cancer, ou qui subissent une chimiothérapie, doivent faire preuve d’une extrême prudence, en particulier lors de la manipulation des matières fécales ou après l’administration de médicaments.

retour – parasites intestinaux du chien

retour – vous, votre chien et les parasites