La nourriture sans grains: qu’en dit la science?

De nos jours, vous trouverez des allées entières à l’épicerie dédiées aux aliments « libres » d’une chose ou d’une autre. Du sans sucre au sans produits laitiers en passant par le sans gluten, les consommateurs engloutissent ces aliments de spécialité pour maintenir une alimentation perçue comme « plus saine » et « plus naturelle » pour eux-mêmes… ainsi que pour leurs animaux de compagnie.

L’intérêt pour une alimentation plus saine s’est répandu directement dans l’allée des animaux de compagnie, et pourquoi ne le ferait-il pas ? Votre chien est un membre de votre famille, après tout, et il mérite d’être en aussi bonne santé que vous. Parmi les tendances récentes en matière d’aliments pour animaux de compagnie, il y a les aliments pour chiens sans grains ou céréales.

Note: Les termes « sans céréales » et« sans grains » sont des synonymes dans le jargon de la nourriture animale. Que vous lisiez l’un ou l’autre de ces termes dans le texte, il réfère au même concept.

D’où provient l’idée que les grains ont un impact négatif sur la santé des animaux qui les consomment? Est-ce que cette croyance est fondée ou s’agit-il simplement d’un mythe? Sachez que nous basons cet article sur des faits apportés par la science, nous ne tirons aucun avantage à prendre pour un camp ou un autre et notre recherche d’informations ne s’arrête pas à consulter le site web des principaux fabricants de nourriture pour animaux de compagnie.

Grains et céréales

Une céréale est une plante cultivée principalement pour ses graines, utilisés en alimentation humaine et animale.

Blé
Orge
Avoine
Riz
Maïs
Millet
Seigle
Sorgho
Sarrasin
Quinoa
Chia

Les graines de céréales, contiennent généralement :

  • beaucoup de glucides, environ 70 % à 80 %, sous forme d’amidon ;
  • des protéines (jusqu’à 15 % pour le blé dur) ;
  • des lipides en faible proportion (moins de 5 %), provenant du germe ; on peut extraire de l’huile végétale de certaines céréales ;
  • des sels minéraux.

Quel est l’intérêt d’utiliser des grains dans l’alimentation pour animaux?

Vous connaissez peut-être la plupart de ces céréales, car certaines d’entre elles sont tout aussi populaires pour votre propre consommation. Certains, comme l’orge, ont été décrits comme un « super aliment ». L’orge est riche en fibres, à la fois solubles et insolubles. L’avoine est connue pour ses bienfaits sur la santé cardiaque des personnes lorsqu’elle est consommée dans le cadre d’une alimentation et d’un mode de vie sains.

Les grains entiers tels que le maïs fournissent aux chiens des nutriments digestibles importants, notamment de l’énergie, des protéines, de la vitamine E et de l’acide linoléique. Ce sont ces nutriments qui sont essentiels à la santé globale d’un chien. La chose la plus importante à retenir est de choisir une nourriture qui offre à votre chien une alimentation complète et équilibrée. Cela est vrai que la nourriture contienne ou non des céréales.

Les céréales sont surtout intéressantes pour leur apport énergétique, sous forme de sucres lents. Elles sont aussi une source de vitamines et de fibres alimentaires.

Marketing contre science

Semblable à la saga du sans grains et d’un possible lien avec l’émergence d’une maladie cardiaque, l’échec des entreprises à tester et à garantir leurs aliments pour animaux de compagnie avec des analyses de nutriments tierces, des études de digestibilité ou d’autres tests vérifiés par des tiers ruinera davantage la réputation des entreprises produisant les aliments, ce qui érode davantage la confiance des consommateurs, des détaillants et des vétérinaires dans ces marques.

Comment pouvez-vous savoir si la nutrition est adéquate et si l’animal est capable d’assimiler les nutriments contenus dans la nourriture pour animaux si vous ne la testez pas ? C’est une question rhétorique, car la réponse est que vous ne pouvez pas. Malheureusement, bien qu’il s’agisse d’un fait impopulaire souvent ignoré par l’industrie, ce n’est qu’une question de temps jusqu’à ce que davantage de formulations d’aliments pour animaux de compagnie non testées soient impliquées dans une autre crise sanitaire avec ces types de pratiques négligentes.

La digestibilité – pourquoi vous devez la comprendre

La digestibilité – est la capacité d’une nourriture à être digérée par l’organisme de l’animal. Elle est essentielle à l’évaluation d’un aliment pour animaux de compagnie et de ses ingrédients. Les études de digestibilité consistent à collecter les selles et à les analyser pour déterminer le pourcentage de macronutriments et de micronutriments absorbés par rapport à ce qui a été nourri. Ce processus n’implique aucune procédure invasive, aucune condition inhumaine ou autre dommage pour l’animal. Après tout, tout le monde ne nettoie-t-il pas après son chien ou ne nettoie-t-il pas la litière tous les jours ?

En bref, les entreprises qui n’effectuent pas de tests de digestibilité n’ont aucune idée de la teneur réelle en calories ou de la digestibilité de leurs aliments, ce qui signifie que les animaux de compagnie sont en fin de compte ceux sur lesquels on expérimente. Cela est particulièrement vrai pour les aliments contenant des ingrédients exotiques ou nouveaux (ex: légumineuses, céréales anciennes, …). À ce jour, nous ne connaissons aucune entreprise d’aliments pour animaux de compagnie sur le marché qui a mené et rendu publiques ses études de digestibilité sur ses « nouvelles » formules.

Qu’en est-il de l’utilisation des anciens grains?

À la suite de l’enquête en cours sur le lien entre les diètes sans grains et la cardiomyopathie dilatée chez le chien, de nombreuses entreprises ont choisi de lancer rapidement de nouvelles formules d’aliments pour animaux de compagnie avec des céréales anciennes, ainsi que des campagnes de marketing créatives pour aider à conserver des parts de marché. Malheureusement, bon nombre de ces entreprises sont tombées dans le même écueil et la même responsabilité potentielle en lançant ces nouveaux produits sans science pour soutenir leur efficacité à fournir une nutrition adéquate.

Gardez à l’esprit que bon nombre d’entre elles sont les mêmes entreprises qui dénigraient auparavant les céréales traditionnelles (c’est-à-dire le maïs, le blé, le riz, le sorgho et l’orge). Depuis que ces entreprises ont lancé des aliments à base de céréales anciennes, elles ont également choisi de garder le silence ou de ne pas justifier leurs formules « avec grains anciens », ce qui laisse les consommateurs et les détaillants avec de nombreuses questions sans réponse : si les céréales étaient mauvaises avant, alors pourquoi les grains anciens sont-t-il meilleurs? Y avait-il quelque chose qui n’allait pas avec leurs formules sans céréales? Si tel est le cas, pourquoi s’agit-il d’une extension de gamme par rapport à un remplacement de produit?

Que sont les grains anciens et qu’en est-il de leur digestibilité?

Les céréales anciennes comprennent le millet, le quinoa, l’épeautre, l’amarante et le teff, pour n’en nommer que quelques-uns. Contrairement à ce que le marketing nous dit, sur le plan nutritionnel, les céréales anciennes sont comme des céréales bien connues comme le maïs, le riz et l’avoine. Les céréales anciennes sont des plantes qui ont longtemps été populaires dans de nombreuses régions et cultures, bien qu’elles soient relativement récemment populaires en Amérique du Nord en tant qu’importation alimentaire.

Plus récemment, le quinoa et le millet ont été présentés comme des ingrédients de qualité supérieure dans de nombreux aliments « premium » pour animaux de compagnie. Quand nous disons « premium » , nous parlons purement du point de vue du coût, pas du point de vue d’être bénéfique pour l’animal.

Beaucoup de gens peuvent penser que les céréales anciennes sont nouvelles pour les aliments pour animaux de compagnie ; Cependant, il existe des études scientifiques, évaluées par des pairs et publiées, portant sur les céréales anciennes et la digestibilité chez les chiens. Par exemple, Koré et al. (2009) ont découvert que le maïs, le millet perlé et le sorgho n’étaient pas aussi digestibles que le riz en tant que grain dans les aliments pour chiens. Fortes et al. (2010) ont constaté que le riz et le sorgho avaient une digestibilité totale plus élevée que le mil chez le chien. Pezzali et Aldrich (2019) ont évalué la digestibilité d’un aliment sans céréales contenant de la pomme de terre, des pois et de la fécule de tapioca par rapport à un ancien aliment à base de céréales contenant de l’épeautre, du millet et du sorgho, et n’ont observé aucune différence de digestibilité. Enfin, Godoy (2020) a présenté des données lors de la réunion de l’American Society of Animal Sciences démontrant que le quinoa est moins digeste que le millet et équivalent à la fois au riz et au gruau d’avoine.

Bref, le consommateur ne fait que payer pour la commercialisation et les céréales hors de prix ! Encore une fois, c’est pourquoi nous insistons sur l’importance des essais de digestibilité sur tous les aliments pour animaux de compagnie avant leur entrée sur le marché. Nous savons que certains nutriments comme les fibres jouent un rôle essentiel dans le statut en taurine chez les chiens, quelle que soit la source de glucides. Serait-ce la raison pour laquelle les entreprises d’aliments pour animaux de compagnie ne souhaitent pas partager leurs données sur la digestibilité de leurs aliments à base d’anciens grains? Probable.

Les grains dans leur ensemble – Démystifions les supposés avantages

Tel que vous pouvez vous en douter si vous vous êtes rendus jusqu’ici dans votre lecture, il n’existe aucune donnée prouvant la supériorité des aliments « sans grains » ou « avec grains anciens » pour la santé de votre animal. N’est-il pas surprenant alors que les fabricants de ces diètes et plusieurs soit disant spécialistes en nutrition animale continuent de mettre de l’avant plusieurs bénéfices allégués, afin de vous convaincre de la pertinence de ces dernières? Effectivement.

Faisons la lumière sur ces arguments.

« La nourriture sans grains augmente la satiété de l’animal. Il se sent donc rassasié plus longtemps et mange moins fréquemment »

Les substituts des céréales ont tendance à avoir une teneur en fibre inférieures aux grains. Dans les faits, le temps de digestion se trouve réduit et crée un vide dans l’estomac, entrainant donc une diminution de la satiété. L’effet réel de ces diètes est donc l’inverse de ce qui est annoncé!

« La nourriture sans grains diminue le risque d’obésité »

La littérature scientifique suggère que les glucides, souvent fournis par les grains ou céréales, peuvent aider à apaiser la faim et aider les chiens à perdre du poids. De plus, aucune étude n’existe concernant un lien entre l’obésité et les grains.

« La nourriture sans grains améliore la digestibilité alimentaire »

Tel que décrit plus haut, la digestibilité d’un aliment réfère à la capacité de l’organisme de l’animal à digérer un aliment. C’est ce processus qui permet aux nutriments d’être absorbés par l’organisme et qui les rendra disponibles pour jouer leur rôle dans l’organisme: l’apport en énergie, la réparation des tissus et le bon fonctionnement des organes. Lorsqu’une nourriture est peu digeste, des carences alimentaires et énergétiques peuvent se développer.

La digestibilité dépend de la transformation de l’aliment. Prenons exemple du maïs qui est un excellent élément à la base. C’est sa transformation en farine qui permet d’augmenter sa digestibilité pour l’animal. L’indice de digestibilité de la farine de maïs est de 87.5%, ce qui est supérieur à la farine de viande et d’os ou même de la viande fraiche.

Source : Murray, et al. “Raw and Rendered Animal By-Products as Ingredients in Dog Diets”. Journal of Nutrition, Vol 128, No. 12, Dec. 1998) pp. 2812S-2815S.

« La nourriture sans grains réduit le risque de réaction indésirable aux aliments »

Bien que le pourcentage global de chiens et de chats souffrant d’allergies alimentaires soit faible, certains ingrédients sont associés à plus de cas confirmés que d’autres. Les allergies alimentaires les plus fréquemment signalées chez les chiens et les chats sont le poulet, le bœuf, les produits laitiers et les œufs (et le poisson pour les chats). Il n’y a rien de particulièrement spécial à propos de ces ingrédients, à part qu’ils sont les ingrédients les plus courants dans les aliments pour animaux de compagnie au cours des dernières décennies, de sorte que les chats et les chiens y ont souvent été beaucoup exposés.

Ce qui surprend de nombreux propriétaires d’animaux, c’est que les céréales sont en fait des causes rares d’allergies alimentaires – la plupart des animaux sont allergiques aux protéines animales ! Oui, rarement un animal peut être allergique à une céréale spécifique, ou même à un autre ingrédient d’origine végétale comme la pomme de terre, ou même la carotte, mais c’est moins courant qu’une allergie à une protéine animale.

Malheureusement, ces informations n’empêchent pas des centaines d’entreprises de faire la publicité de leurs régimes sans céréales comme étant bons pour les animaux souffrant d’allergies. De nombreuses entreprises font également de la publicité pour les régimes sans gluten pour animaux de compagnie. Les allergies au gluten semblent être extrêmement rares chez les animaux de compagnie, n’ayant été clairement documentées que chez les chiens Setter irlandais, peut-être chez les chiens Border Terrier, et jamais chez les chats.

Source: https://vetnutrition.tufts.edu/

Selon le Selon le BMC Veterinary Research, les allergènes alimentaires les plus courant sont:

Chez le chien

  • Le boeuf (34%)
  • Les produits laitiers (17%)
  • Le poulet (15%)
  • Le blé (13%)

Chez le chat

  • Le boeuf (18%)
  • Le poisson (17%)
  • Le poulet (5%)
  • Le blé (4%)

« La nourriture sans grains contient moins de glucides que les aliments contenant des grains»

Les glucides fournissent de l’énergie au corps de l’animal. En fournissant suffisamment de glucides pour répondre à ses besoins énergétiques, les protéines n’ont plus besoin d’être utilisées pour l’énergie, les rendant ainsi disponibles pour la réparation et la croissance des tissus. Alors pourquoi voudrai-t-on couper les glucides?

Un fait également très important à mentionner est que même si elles ne contiennent pas de céréales, les nourritures sans grains contiennent des glucides, parfois à des niveaux nettement supérieurs à ceux des autres aliments qui contiennent des céréales.

L’avantage des céréales, c’est qu’elles sont une excellente source de glucides, de protéines et de graisses, alors que les ingrédients alternatifs ont tendance à être riches en amidon, avec peu ou pas de protéines ou de graisses. Ces ingrédients alternatifs comprennent, entre autres, les pommes de terre, les pois chiches, le taro et le tapioca.

« La polémique des nourriture sans grains et leur lien potentiel avec le développement de la cardiomyopathie dilatée chez le chien»

Pour bien comprendre cette saga et connaître les faits scientifiques nous vous conseillons de lire notre article à ce sujet [ici].

retour