L’obésité féline, un problème de poids!

L’obésité est une maladie majeure qui contribue à un nombre étonnamment élevé de maladies et de décès chez les chats.

Cette révélation est plus connue et mieux comprise aujourd’hui qu’au cours des dernières décennies, mais trop de propriétaires ignorent encore les dangers du surpoids pour leurs animaux de compagnie. L’excès de poids est l’un des facteurs les plus influents dans le développement de l’arthrite, du diabète et d’autres maladies potentiellement mortelles. Tout le monde le sait, beaucoup par expérience personnelle, comment même perdre quelques kilos peut améliorer la mobilité et augmenter la motivation globale à être actif. Et il en va de même pour votre animal de compagnie.

Obésité féline : ne laissez pas votre chat devenir une statistique

ÂGE

Les chats âgés sont moins actifs, ont moins d’énergie et ont besoin de peu de calories. Ils ton prédisposés à une prise de poids.

RACE

Certaines races de chats sont davantage prédisposés à prendre du poids. Ceci est plus habituel chez les chats de races croisées.

SEXE

Les femelles sont davantage susceptibles d’être en surpoids

PROBLÈMES DE SANTÉ

Dans de très rares cas, le gain de poids est associé à un problème de santé pouvant nécessiter un traitement particulier.

STÉRILISATION / CASTRATION

Le métabolisme de base des chats stérilisés est plus bas. Les chats stérilisés ont besoin de moins de calories. Les chats stérilisés ou castrés sont deux fois plus susceptibles de devenir obèse à cause de leur mode de vie plus sédentaire. Il s’uffit de diminuer d’environ 25% la portion quotidienne de nourriture offerte pour prévenir une prise de poids après la chirurgie.

SURCONSOMMATION DE NOURRITURE

On comprend aisément que certains chats ayant un accès illimité à la nourriture mangent plus qu’ils en ont besoin. Cela est particulièrement vrai si votre chat s’ennuie.

HABITUDES ALIMENTAIRES

Servir des restes de table et de la nourriture pour humains peut mener à l’obésité

SURALIMENTATION

Un grand nombre de nourritures commerciales sont remplies de sel et de matières grasses. Ils améliorent le goût, ce qui signifie que votre chat voudra se gaver.

MANQUE D’EXERCICE

Trop de nourriture et pas assez d’exercice produit un résultat normal: l’obésité

Les maladies liées à l’obésité

La recherche suggère que le fait de porter un excès de poids peut raccourcir la vie d’un animal de compagnie jusqu’à deux ans et peut provoquer l’apparition de l’arthrite deux ans plus tôt. Le diabète, une maladie héréditaire, a beaucoup plus de chances de se développer chez les animaux en surpoids et peut ne jamais devenir un problème pour un chat de poids santé. Plus un chat devient obèse, plus il risque de devenir diabétique. La lipidose hépatique, ou stéatose hépatique, est une autre maladie potentiellement mortelle chez les animaux en surpoids ; une lipidose hépatique peut se développer en aussi peu que 48 heures lorsqu’un chat en surpoids arrête de manger pour une raison quelconque.

Comprendre les changements métaboliques associés au surplus de poids

Le corps tente de conserver les réserves adipeuses pour les jours plus difficiles, car elles représentent un potentiel hautement énergétique lors de son utilisation (7000 kcal / kg de graisse).

Le gras ainsi que les régimes hypocaloriques provoquent une diminution de l’activité de la glande thyroïdienne et donc, une importante baisse du métabolisme basal. Le corps nécessite moins d’énergie pour fonctionner et continue alors à emmagasiner du gras.

« Il faut changer nos habitudes face à la nourriture, car le problème du chat quémandeur n’est pas lié à la faim, mais plutôt à un problème comportemental entretenu par nos habitudes sociales de partage de la nourriture avec lui. »

La prévention a bien meilleur goût!

Alors, comment pouvons-nous aider nos animaux de compagnie à rester en forme ? Il est essentiel de comprendre les habitudes alimentaires de votre chat. Le chat moyen préfère manger environ 10 à 15 fois par jour, juste quelques bouchées à la fois. Cette méthode, l’alimentation libre, fonctionne bien pour la plupart des chats, mais l’ennui peut augmenter le nombre de voyages que votre chat fait jusqu’à la gamelle. En gardant votre chat actif et engagé de manière ludique, vous aiderez votre animal à rester en bonne santé et à s’amuser en même temps ! Une ficelle attachée à un bâton avec quelque chose de froissé ou de flou à l’autre extrémité de la ficelle, et un peu d’imagination, vous et votre chat serez tous les deux amusés. Les casse-têtes alimentaires, comme les croquettes mises dans un sac en papier ou sous un panier ou une boîte renversée, peuvent aider à motiver les chats ayant davantage d’intérêts alimentaires à s’ébattre et à culbuter.

Pour les cas de suralimentation vraiment difficiles, vous devrez adopter une position ferme et réguler la consommation de nourriture de votre chat. Au lieu de remplir le bol de votre chat jusqu’au sommet, suivez le guide d’alimentation sur l’emballage de la nourriture et assurez-vous de nourrir un chat adulte de haute qualité tel que recommandé par votre vétérinaire. Remplacez les habitudes alimentaires de votre chat lorsqu’il s’ennuie par du temps de jeu et de l’affection supplémentaires. Les chats ajustent généralement leurs désirs d’interaction personnelle en fonction de la quantité d’affection qui leur est offerte, donc en d’autres termes, ignorer votre chat signifie que votre chat vous ignorera. De la même manière, aimer et jouer beaucoup avec votre chat le poussera à désirer ce moment avec vous. Un chat plus actif signifie un animal de compagnie et un propriétaire en meilleure santé et plus heureux !

Les solutions pour lui faire perdre ses kilos en trop!

La première étape de ce long processus est de contacter votre vétérinaire afin qu’il fasse une évaluation physique et sanguine de votre animal pour éliminer une cause médicale à l’embonpoint.

Un plan alimentaire doit être mis en place dès le début de l’intervention. Quelques diètes thérapeutiques vétérinaires permettent une perte de poids sécuritaire et efficace. Il n’est pas recommandé de grandement diminuer les portions d’une nourriture de maintien, car cela pourrait mener à des carences alimentaires et à un ralentissement du métabolisme et de ce fait une plus grande difficulté à faire perdre du poids à votre animal.

Nourriture pour chat pour la perte de poids

Tout comme le fait de servir une nutrition adéquate à votre chat, faire régulièrement de l’exercice contribuera au processus d’une saine perte de poids. Voici quelques conseils et exercices que vous et votre chat pouvez faire ensemble :

Jouer avec des jouets

Plusieurs types de jouets pour chats existent sur le marché. Essayez-en différents pour voir ce qui plait le plus à votre minou. De façon générale, les chats aiment mieux jouer en interaction avec leurs humains que seuls avec leur jouets.

Pratiquez la chasse

Utilisez un agace-chat pour stimuler l’instinct de chasseur de votre chat. Plaisir garanti!

Une alternative est de promener un faisceau lumineux sur les murs et laissez votre chat jouer.

Exercice à l’extérieur

Essayez d’amener votre chat marcher avec un harnais. Des harnais pour chats sont disponibles sur le marché. Pendant que vous êtes dehors, encouragez votre chat à sauter et à jouer avec des « jouets » naturels comme des tas de feuilles.

« Le chat est dans le sac »
Laissez votre chat jouer dans une boîte de carton ou un sac de papier.

« Chasse à la croquette »

Chaque jour, cachez quelques croquettes de la nourriture de votre chat en différents endroits de la maison, y compris sur le dessus de meubles en hauteur, et voyez les instincts de chasseur se réveiller chez votre chat!

Votre équipe vétérinaire vous accompagnera dans ce processus, mais pour la bonne réussite de ce projet, il vous faut respecter un suivi du poids mensuel afin de monitorer les progrès et ajuster les quantités de nourriture et d’exercice.

Outre suivre le poids sur la balance, il est important de monitorer l’état de char de votre animal. Cela est plus représentatif d’un animal en santé que le poids lui-même. Une fois plus actif votre chat transformera sa masse grasse (moins pesante) en masse maigre (i.e. des muscles, donc plus pesant). Sa silhouette s’affinera.

État de chair de 5/9

20-24% de gras corporel

Risque faible de problèmes de santé liés au surpoids.

État de chair de 7/9

30-34% de gras corporel

Risque moyen à élevé de problèmes de santé liés au surpoids.

État de chair de 9/9

? 35% de gras corporel

Risque grave à extrême de problèmes de santé liés au surpoids.

retour