Clinique Vétérinaire Animavet Bromont inc.

450 531-3835

Il est très important de veiller à ce que votre animal de compagnie soit à jour dans ses vaccins pour se prémunir contre les maladies mortelles. La vaccination implique que votre animal reçoive une petite injection sous la peau qui permet ensuite à son corps de se familiariser avec les particules inactivées de la maladie. Ainsi, s'il est exposé à la maladie réelle, il est prêt à la combattre.

 

Le protocole de vaccination est adapté à chaque animal en fonction de son style de vie et du niveau de risque qu’il puisse contracter ou non une maladie en particulier. Ce protocole doit être revu lorsque de nouveaux vaccins sortent sur le marché et si le style de vie de l’animal change.

 

Pour les chiens: Il existe actuellement 6 vaccins soit: le vaccin de base (dhpp), contre la leptospirose, contre la maladie de Lyme, contre la rage et 2 vaccins contre les infections respiratoires (C.R.I.C. et Influenza).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez les chats, 3 vaccins sont disponibles: le vaccin de base (prc), contre la leucémie féline et contre la rage. Nous recommandons que tous les chatons reçoivent ces 3 vaccins, car il est difficile de prédire quel type de vie (intérieur exclusivement, en laisse dehors, sur le balcon ou libre à l’extérieur) ils feront une fois adulte. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les furets: Nous disposons de 2 vaccins soit: le vaccin contre le distemper et contre la rage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les cochons miniatures, nous pouvons vacciner contre la maladie de rouget, contre la rage, contre la leptospirose, le tétanos et la pleuropneumonie.

 

Il n’existe pas pour le moment au Canada de vaccin pour les autres animaux tels que les lapins, les perroquets ou les reptiles

 

Votre animal a besoin d'être vacciné? Contactez-nous! Ce service est offert en clinique ou à votre domicile.

 

Vaccin

Un vaccin est un produit biologique fabriqué à partir de bactéries ou de virus complets, de leurs constituants (polysaccharides, protéines) ou de leurs produits (toxines), dont on enlève par différents procédés la capacité de produire la maladie tout en conservant celle d’induire une réponse immunitaire (immunogénicité). Les vaccins peuvent être produits à partir d’organismes inactivés ou de leurs composants, produits ou toxines purifiés ou encore à partir d’organismes vivants atténués.
 

Immunogénicité

L’immunogénicité d’un vaccin dépend des facteurs propres à l’antigène, notamment sa morphologie, sa nature chimique et sa masse moléculaire, de la voie d’administration et de l’utilisation d’adjuvants. De façon générale, les protéines sont les substances immunogènes les plus puissantes. En outre, plus la masse moléculaire est élevée, plus l’antigène est immunogène, car il est plus facilement détectable par le système immunitaire. Certains vaccins constitués de polysaccharides de petit poids moléculaire sont ainsi conjugués à une protéine afin d’être plus immunogènes, à un plus jeune âge.

Vaccination

La vaccination est une méthode de prévention de certaines infections. Elle consiste à introduire dans l’organisme des préparations antigéniques (vaccins) dans le but d’entraîner une immunité active.

Primovaccination

La primovaccination, ou la vaccination primaire, est le nombre de doses d’un même produit immunisant que l’on doit administrer à un animal pour obtenir une immunité adéquate.

Revaccination

La revaccination amène une réaction identique à celle de la primovaccination. Elle ne fait pas appel à la mémoire immunitaire.

Immunité

Anticorps

Mémoire immunitaire

Les adjuvants

Antigène

Un anticorps est une protéine produite par un organisme en réponse à une stimulation par un antigène. Mis en présence de l’antigène qui a provoqué sa formation, l’anticorps a la propriété essentielle de se combiner spécifiquement avec lui.

Les adjuvants sont utilisés pour renforcer le pouvoir immunisant du vaccin afin d’obtenir une meilleure réponse sérologique et d’assurer une immunité plus durable, avec une quantité plus faible d’antigènes et un plus petit nombre de doses. Les adjuvants agissent en prolongeant la présence des antigènes au point d’injection. Cela permet leur libération sur une période de temps variable ainsi que l’activation des cellules présentatrices d’antigènes.

Un antigène est une substance capable, lorsqu’elle est introduite dans un organisme, de provoquer une réponse du système immunitaire. Cette réponse du système immunitaire peut s’exprimer par la production d’anticorps spécifiques, par la production de cellules spécifiques ou par l’absence de réponse (tolérance). Dans les maladies infectieuses, l’antigène peut être un agent infectieux complet, une de ses parties ou un de ses produits.

La mémoire immunitaire est la capacité des cellules immunitaires qui ont déjà été en contact avec un antigène de reconnaître celui-ci et de réagir de façon accélérée et plus marquée à un nouveau contact avec lui par une réponse secondaire ou anamnestique (par exemple, après l’injection d’une dose de rappel).

L’immunité est la capacité que possède un organisme de se défendre, en particulier quand il subit une agression par un agent infectieux.

La vaccination en quelques définitions

Clinique Vétérinaire Animavet Bromont inc.

1357 rue Shefford
Bromont, QC, J2L 1C9

Tel: (450) 531-3835

Courriel: monvet@animavet.ca